ka.da

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, mai 9 2007

Fon lâche Microsoft

Il y a un mois, Martin Varsavsky fondateur de Fon[1] racontait sur son blog comment depuis un mois il n'utilisait plus Microsoft (Windows j'imagine...) et se demandait si la création d'un groupe nommé "Microsoft Anonymous"[2] ne serait pas une bonne idée. ;-)

Il va maintenant plus loin en annonçant (une traduction en français) que Fon n'achètera plus de licences pour les produits Microsoft et adoptera la distribution Linux Ubuntu comme système d'exploitation par défaut pour l'entreprise.

Du coup, ayant une invitation pour un routeur Fon à moitié prix, j'hésite encore à l'acheter[3] mais cette nouvelle pourrait me décider.

Notes

[1] qui, pour ceux qui ne connaissent pas est une sorte de communauté de partage de connexion Internet basé sur un routeur Wifi : la Fonera

[2] inspiré des Alcooliques Anonymes

[3] ayant déjà un routeur Wifi sous la forme d'une carte Wifi dans mon routeur OpenBSD et n'étant pas certain que le routeur Fon s'intègre parfaitement à mon "architecture"

lundi, juin 19 2006

serveur DHCP sous OpenBSD

Bon du coup, afin de laisser une chance à NetworkManager (cf le billet précédent) et de me simplifier le boulot, j'ai fini[1] par configurer mon serveur DHCP sur mon routeur OpenBSD.

Il faut commencer par éditer le fichier /etc/rc.conf.local afin d'ajouter

dhcpd_flags=""

Il faut alors modifier le fichier /etc/dhcpd.interfaces pour y mettre le nom des interfaces sur lesquelles vous voulez que votre serveur écoute.

Ensuite, il faut attaquer le fichier /etc/dhcpd.conf qui est le fichier principal de configuration du serveur DHCP de l'ISC[2] que vous retrouvez sur la majorité des *Nix dont Linux. Je vous renvoie donc vers la documentation associée de OpenBSD.

Note : Du coup, une fois les informations liées à mes cartes réseaux (à part lo) commentées dans /etc/network/interfaces, NetworkManager trouve bien mon réseau Wifi...

Notes

[1] parce que ça fait longtemps que je me dis que je devrais le faire...

[2] l'Internet Systems Consortium, auteur de DHCPD donc, mais de BIND également

Dapper Drake sur mon portable

Bon, ça y est, j'ai installé il y a quelques jours la dernière version de Ubuntu sur mon portable professionnel (un HP NC8230 assez sympa... :). Quelques commentaires :

Points négatifs

  • le CD-ROM d'installation ne permet pas d'installer Ubuntu sur du LVM ou tout au moins avec un VG existant, et ça c'est super chiant pour une distribution qui se veut à la fois orienté utilisateur final et entreprise;
  • j'ai eu des problèmes avec ma carte Wifi qui, bien que détectée et reconnue, ne voulait pas marcher : la faute à un f%*$! firmware propriétaire qu'il faut d'abord récupérer (par exemple sur les drivers Windows) pour le mettre à disposition de Ubuntu (la solution);
  • je n'ai que des galères avec le réseau... j'ai un réseau Wifi tout simple[1] et j'ai à chaque fois des problèmes pour m'y connecter. Parfois le gestionnaire réseau de Gnome y arrive, parfois aucun moyen, et je suis alors obligé de le faire à la main à coup de iwconfig;
  • le fameux NetworkManager censé rendre le réseau facile... ben, pas glop ! pas moyen d'en faire quelque chose d'intéressant, ce soft n'est pas encore complet (ne supporte que le Wifi en DHCP par ex.)[2];

Du coup pour le réseau, je me demande si je ne vais pas retourner voir du côté de whereami (cf ce billet) qui, même si il n'est pas très user-friendly, a le mérite de marcher une fois bien configuré.

Points positifs

  • le CD-ROM qui est à la fois Live CD et CD d'installation. Une fois testé et convaincu par Ubuntu, hop vous cliquez et vous l'installez;
  • j'ai enfin la mise en veille et l'hibernation (suspend to ram et suspend to disk) qui marche sur ce portable, et ça c'est un bonheur... :);
  • mon lecteur de cartes SD marche enfin. Ça ne me sert pas beaucoup n'ayant pas d'appareil photo numérique, mais sait-on jamais;
  • mon lecteur de SmartCard (en gros, une carte à puce pouvant servir à stocker des clés cryptographiques, et être utilisée pour l'authentification, le chiffrement,...) semble également fonctionner, et ça... hum... ça me donne 2-3 idées...;
  • l'outil de recherche Beagle (un outil comparable à Spotlight de MacOS et au Google Desktop Search) est très bien intégré, marche très bien, indexe tous vos documents, vos pages web visitées (avec ce plugin) et vos mails si vous utilisez Evolution (en effet, il n'y a malheureusement toujours pas de plugin stable pour Thunderbird)[3]. De plus, cet outil marche nettement mieux que le Google Desktop Search puisqu'il indexe en temps réel vos documents/emails/tchats... comme vous pouvez le voir sur ces vidéos sur le site de Nat Friedman;
  • la Gnome Deskbar permet rapidement d'accéder à vos documents, mails, historique, marque-pages et recherche internet, et même à la recherche Beagle. Cette appli est également super impressionnante, allez voir cette vidéo pour vous en convaincre.

Sinon, pour le reste, une belle distribution avec un beau thème tout orange, un environnement très sympa (très 'smooth').

Notes

[1] entendre, non chiffré...

[2] et je ne suis d'ailleurs pas le seul à le penser, voir le journal de cet utilisateur et la position de Mandriva par exemple. Une autre solution pourrait également être de passer en DHCP à la maison pour le Wifi

[3] ce qui d'ailleurs me fait me poser la question du passage à Evolution qui n'a pas l'air mal du tout

dimanche, décembre 11 2005

OpenBSD 3.8

En mars dernier, je me suis, pour la première fois, intéressé de près à OpenBSD, système d'exploitation qui vient de fêter ses 10 ans, et dont le parti pris de la sécurité ne pouvait que m'intéresser. Donc, après énormément de lecture de docs, et une installation repoussée plusieurs fois, je me suis lancé et j'ai installé OpenBSD 3.6. Je l'ai d'abord simplement utilisé en tant que routeur pour ensuite petit à petit y ajouter des services comme NTP ou DNS.
J'ai surtout tout de suite apprécié la syntaxe de PF : Packet Filter, le pare-feu de OpenBSD, qui me changeait de celle du pare-feu de Linux que j'ai toujours trouvé énormément complexe.

Il y a 4 semaines, peu après la sortie de la version 3.8 de OpenBSD, j'ai donc réinstallé mon routeur, et ai commencé à écrire une procédure sur cette installation. J'ai mis un peu de temps pour la mettre au propre, mais voilà c'est fait maintenant. N'hésitez pas à laisser des commentaires.

Depuis, OpenBSD est presque devenu mon quotidien[1] : j'ai acheté une carte PCI Wifi Linksys en fonction du support par OpenBSD, je l'utilise pour router plusieurs réseaux (lan, dmz, et wlan) en interne chez moi, il me sert de serveur ntp, dns et dhcp, et suis de près son évolution. J'espère ainsi ajouter petit à petit de nouveaux articles concernant l'utilisation et la configuration de OpenBSD.

Notes

[1] j'exagère à peine ;-)

vendredi, novembre 18 2005

re-essai d'Ubuntu, retour à Debian

Bon, encore une fois j'ai essayé d'installer Ubuntu sur un vieux portable Sony. La dernière fois, avec la même version, la 5.10, j'avais eu plein de problèmes au moment du download des paquets sur les archives, les paquets semblaient corrompus, et j'avais beau essayer d'autres miroirs FTP, rien n'y faisait.
Cette fois-ci, motivé pour tester ma nouvelle carte Wifi PCMCIA, j'ai réessayé : tout c'est passé nickel ou presque : le paquet gnome-terminal-data semble avoir un problème avec son script pre ou post-inst et du coup pas moyen de terminer correctement l'installation.
C'est pourquoi je suis revenu à ma bonne vieille debian et là, comme prévu, tout a marché, et l'installation s'est terminée correctement.

Bon, maintenant je bataille avec ma carte Wifi (une Hercules HWGPCMCIA-54) : j'ai bien les drivers, j'ai réussi à les installer, ma machine détecte bien ma carte, et j'ai même réussi à établir une connexion avec mon routeur OpenBSD... il me reste plus maintenant qu'à réussir à automatiser le processus pour que quand je branche cette f$%*^ carte, la connexion se fasse automatiquement...

la suite prochainement