ka.da

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, septembre 24 2006

développement Python

J’ai récemment eu envie de me remettre au développement, ayant 2-3 projets dans le coin de ma tête. Et je me suis dit que j’allais me mettre à Python, langage interprété, multiplateforme et libre bien évidemment. C’est un peu le langage à la mode en ce moment[1] et après être tombé sur moults articles en traitant[2] et projets l’utilisant[3], je me suis décidé.
Je me suis également intéressé à la problématique de gestion de version pour gérer un projet informatique, surtout à plusieurs. CVS en est le représentant historique dans le monde du logiciel libre, mais depuis peu une foule de nouveaux outils sont apparus[4], et après un bref passage du côté de Mercurial, je me suis finalement décidé sur Subversion dont l’approche et le mode centralisé sont plus simples à appréhender.

Voici donc une série de ressources que j’ai retenu pour le développement en Python et l’utilisation de Subversion:

Vous en voulez plus ? allez voir l’article Cours pour apprendre Python sur biologeek.org pour plus de liens.

  • les outils ensuite :
    • Eclipse est un IDE écrit en Java et initialement prévu pour ce langage, mais qui à l’aide de nombreux plugins s’adaptent à d’autres langages. Essayez-le et appréciez;
    • Pydev est le plugin pour développer en Python avec Eclipse, et une doc;
    • Subclipse quant à lui est le plugin pour travailler avec Subversion;
    • la société Edgewall met à disposition un très bon outil pour gérer un projet basé sur Subversion, c’est Trac[6], mais elle propose également une Python Sidebar pour avoir dans votre navigateur favori la référence Python directement accessible.

J’ai parcouru ensuite le web de tutoriel en tutoriel pour réussir à installer de façon satisfaisante Subversion + Trac sur ma Debian mais ceux que j’ai trouvé marchaient plus ou moins bien[7] , jusqu’à celui-ci Installer et configurer Apache2, Trac et Subversion sur Ubuntu sur Prendre Un Café. Il concerne Ubuntu mais marche tout aussi bien pour Debian testing/etch.

update : je viens à peine de finir ce billet que je tombe sur un tuto Eclipse pour le développement web, PHP et Python sous Dapper. Pour Debian, j’ai eu des problèmes pour installer un plugin (Pydev il me semble) parce que la dernière version proposée était la 3.1 et qu’il me fallait la 3.2.

Notes

[1] mais j’aurais également pu choisir Ruby pour cette même raison :)

[2] dont Pourquoi programmer en Python ? sur biologeek.org

[3] dont Xen, ou tout au moins son interface d’administration, n’est pas le moindre

[4] voir une liste

[5] apt-get install diveintopython

[6] outil proposant un Wiki, un browser du code, un gestionnaire de tickets,… Il est utilisé par Dotclear notamment

[7] je parle de ceux de destination-linux.org, PrO²jects, xhtml.net, ou le site de Trac. Ils sont peut-être corrects mais je les ai trouvés moins directs que celui de Prendre Un Café…

jeudi, juillet 6 2006

comment choisir son CMS, son Wiki et son forum ?

Si vous cherchez un CMS, et que vous ne savez pas lequel choisir, alors cmsmatrix peut peut-être vous aider.

Si c'est un Wiki plutôt que vous cherchez, alors wikimatrix peut être votre solution.

Si finalement, un forum internet vous suffit, alors tournez-vous plutôt vers forummatrix.

lundi, juin 12 2006

des nouvelles de Google

Ça faisait un bon moment que je n'avais pas parlé de Google et j'imagine donc que ça vous manquait, alors c'est reparti...

Tout d'abord Google continue sur sa stratégie, et sort un tableur en ligne disponible à l'adresse spreadsheets.google.com.

  • Tristan Nitot le trouve rudimentaire, mais suffisant pour la majorité des gens[1];
  • TechCrunch Fr nous en parlait en exclusivité avant sa sortie officielle : tableur en Ajax, capable d'importer du CSV et du XLS, et pouvant exporter en CSV, XLS et HTML, et en profitait pour nous donner quelques alternatives comme Zohosheet, iRows, ou NumSum, tous ses tableurs permettant bien évidemment de partager des feuilles de calcul avec d'autres utilisateurs;
  • TechCrunch Fr nous parle également de l'initiative de WikiCalc, qu'il trouve beaucoup plus intéressante que celle de Google Spreadsheets, et qui consiste à proposer un tableur Open Source basé sur un Wiki et pouvant être hébergé directement dans les entreprises... pour celles n'ayant pas assez confiance en Google pour leur confier leurs données importantes...

D'ailleurs, les critiques commencent (?) à pleuvoir sur Google :

la nouvelle extension Firefox de chez Google[2] Google Browser Sync qui vous propose de stocker sur leur serveur votre historique, vos marque-pages, vos cookies et même vos mots de passe Firefox sur leurs serveurs afin de pouvoir y accéder depuis n'importe quel ordinateur... sympa, non ?

Allez ciao...

ps : cf également linuxfr.org : Google, le futur grand méchant loup ?

update : Ian Murdock (qui se définit lui-même comme un client Google) émet lui aussi une critique sur les produits Google, qui, quoique tous innovants, ne sont pas assez liés pour créer une plateforme de services. Uwe Hermann quant à lui nous présente la version Linux de Google Earth 4 Beta.

Notes

[1] en effet, la majorité des gens n'utilisent que 10% des possibilités d'un tableur moderne, comme pour beaucoup de logiciels d'ailleurs !

[2] encore eux... ah oui, c'est un billet qui leur est consacré, 'suis con...