ka.da

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, octobre 1 2007

Radiohead sort son nouvel album et choisit un mode de distribution original

Une grande nouvelle est tombée aujourd'hui dans mes flux RSS[1], c'est la sortie du nouvel album de Radiohead que l'on n'attendait plus pour 2007.

Il s'appelle donc In Rainbows, contient 10 titres et est uniquement disponible sur le net sur le site dédié. Vous avez le choix entre deux options :

  • vous pouvez le télécharger[2] en payant le prix que vous voulez. Le téléchargement sera alors disponible à partir du 10 octobre;
  • ou vous pouvez acheter la version "physique", c'est-à-dire le CD ou plutôt les CD, puisque dans cette version vous avez 2 CD. Ceux-ci seront normalement envoyés avant le 3 décembre, et vous pourrez quand même télécharger le premier CD à partir du 10 octobre. L'avantage, c'est donc le deuxième CD mais également d'avoir le packaging toujours magnifique de Radiohead. L'inconvénient, c'est le prix : 40£ ce qui fait dans les 60€... (gloups)

Je suis content de voir qu'enfin de grands groupes de rock comprennent qu'il y a une évolution/révolution au niveau de la distribution de la musique en particulier et des médias en général, et qu'au lieu d'essayer de rendre l'auditeur captif, via des DRM et autres magouilles techniques[3] il est possible d'offrir sa musique au plus grand nombre, et en même temps d'en faire du business en vendant autre chose : ici le packaging, l'artwork, ailleurs le service.

vu sur pianored, sur le blog de Radiohead, sur linuxfr.org : ~/nicoe et chez pep.

Notes

[1] sur des flux dédiés à l'informatique qui plus est et non pas à la musique

[2] quel sera le format par contre ?

[3] même si les précédents albums de Radiohead ont été copy-protected

samedi, juin 9 2007

l'APRIL relance l'initiative candidats.fr et vous invite à les rejoindre

Logo APRIL L'initiative candidats.fr avait été lancée pour connaître les positions des candidats à la présidentielle au sujet des logiciels libres, des brevets logiciels, de la loi DADVSI, des DRM, de l'intéropérabilité... Elle est maintenant relancée pour les législatives, et demande à chacun de vous de les aider en encourageant les candidats à signer le pacte du logiciel libre.
Plus d'informations.

L'APRIL[1] en profite pour lancer une campagne d'adhésion, avec le soutien de Richard Stallman, sous le slogan "Soutenez maintenant le logiciel libre - rejoignez l'APRIL".

Donc, si vous aussi voulez soutenir le logiciel libre, n'hésitez pas une seconde.

Promouvoir et soutenir le logiciel libre

update : ça y est, c'est fait, je suis adhérent et j'ai payé ma cotisation, voilà une bonne chose de faite :-)

Notes

[1] association pour la promotion et la recherche en informatique libre... tiens, je découvre d'ailleurs que la page Wikipédia a subit une guerre d'édition.

mardi, mai 15 2007

pourrons-nous encore longtemps acheter des CD d'occasion ?

C'est la question qui se pose quand on lit l'article de Ars Technica qui nous explique comment, aux États-Unis bien sûr, la RIAA[1], dans sa sempiternelle recherche pour expliquer la baisse de ses profits[2] a trouvé cette fois-ci un nouveau bouc émissaire : les ventes de CD d'occasion seraient en partie responsables !
Donc on va tout faire pour rendre ces ventes plus compliquées...

Quand je pense à tous mes regrettés[3] albums que j'ai acheté d'occasion et qui m'ont permis de me faire ma culture musicale...

Si on suit cette logique, bientôt on interdira les vide-greniers, les brocantes, et même ebay pour relancer les ventes de bibelots, meubles et vêtements...

[via totalementcrétin]

Sur le même sujet : Mark Shuttleworth écrit une lettre ouverte pour expliquer que les DRM ne marchent pas (à lire également et si on changeait le nom des DRM pour essayer de tromper tout le monde ? (le titre est de moi))

Notes

[1] équivalent américain de la SACEM, cf l'article Wikipedia en anglais pour plus d'infos

[2] à part le fait de vendre de la musique de merde et de prendre les consommateurs pour des cons...

[3] regrettés, à cause d'un cambriolage... <sic>

jeudi, septembre 21 2006

test grandeur nature de DADVSI

Un groupe de militants de StopDRM a décidé de confronter DADVSI à l'épreuve des tribunaux. 3 militants, entourés d'une quarantaine de sympathisants, se sont donc rendus à un commissariat pour se livrer volontairement pour détournement de DRM. Plus précisément, voici ce dont ils s'auto-accusent (je cite) :

* pour Stéphane : l'utilisation de DVDdecrypter pour contourner CSS[1] sur son DVD et pouvoir le transférer sur son baladeur vidéo
* pour Jérôme (le plus crapuleux) : l'utilisation d'un logiciel pour supprimer les DRM de deux fichiers musicaux achetés respectivement sur iTunes (format FairPlay) et sur FnacMusic (format FairPlay) afin de les transférer sur son baladeur numérique + la création d'une page Web toujours consultable expliquant comment opérer + la francisation d'un logiciel de suppression de DRM
* pour Tangui : l'utilisation d'un logiciel libre pour lire un DVD sous GNU/Linux[2]

Plus d'infos sur Génération NT

Notes

[1] bien entendu rien à voir avec les CSS permettant de mettre en forme son site web, c'est également l'acronyme du système de protection des DVD (d'où le fameux DeCSS permettant de les décrypter et les lire notamment sous Linux)

[2] aïe, aïe, aïe, c'est exactement ce que je vous disais, je suis un criminel quand je lis des DVD honnêtement achetés sur mon système GNU/Linux

dimanche, juin 18 2006

DADVSI : un bel exemple de démocratie ?

Cela fait un bon moment que je ne vous ai pas parlé de DADVSI. En effet, cette affaire étant compliquée et jalonnée de nombreuses étapes et, vous ayant fourni de nombreux liens pour vous tenir informés, j'ai délibérement arrêté d'en parler.

Mais il semble que cette fois-ci la fin approche, ceci est donc une petite chronologie rapide des faits renvoyant surtout vers des dépêches sur linuxfr.org qui elles-mêmes vous renvoient vers des articles plus complets.

Et voilà, je ne sais pas si c'est vraiment terminé, mais pour l'instant cette loi DADVSI (comme tant d'autres d'ailleurs) nous aura une fois de plus démontré, à travers la représentativité de nos politiques, comme notre démocratie fonctionne bien.
En effet nous serons bientôt tous des délinquants.

lundi, novembre 21 2005

projet de loi "Droit d'auteur" : ça arrive...

Je vous avait parlé dans ce billet datant du 29 octobre du projet de loi "droit d'auteur". Il semblerait donc que le gouvernement ait vraiment envie de faire passer cette loi qui nous rendra tous coupables de contrefaçon. Cette loi, c'est la transposition de la directive européenne EUCD (cf eucd.info), qui elle-même est l'adaptation d'une loi américaine très controversée appelée DMCA (Digital Millenium Copyright Act) (cf sur wikipedia et sur le site de l'EFF). Le DMCA américain criminalise la production et la dissémination de technologies pouvant permettre de coutourner des mesures de protection du copyright. Pour ne donner qu'un exemple, le DMCA empêche la diffusion de technologies permettant la lecture des DVD vidéos, car ceux-ci sont protégés, ce qui veut dire que, par exemple sous Linux, vous ne pourriez les lire ![1]
L'adaptation française est appelée DADVSI (Droit d'auteur et droits voisins dans la société de l'information), et veut faire de nous tous des coupables en puissance.

Je vous conseille fortement la lecture de ce billet de Samuel Tardieu sur son blog pour une analyse de la loi et de ses conséquences, et à l'article de linuxfr.org pour quelques exemples d'adaptation de cette loi.

Il semblerait que les grandes entreprises (les majors) du disque, du film et du logiciel propriétaire (on met tout le monde dans le même panier... ;-), c'est-à-dire une poignée d'entreprises majoritairement américaines, qui semblent avoir énormément d'influence sur notre Ministère de la Culture[2], veuillent poursuivre leur haro sur la liberté des citoyens, en essayant de faire passer des lois sur :

  • l'obligation d'inclure des dispositifs de traçage et contrôle sur tout support numérique, via le rapport Sirinelli ;
  • l'assimilation à un délit de contrefaçon, l'édition, la diffusion et la promotion de tout logiciel susceptible d'être utilisé pour mettre à disposition des informations protégées par le droit d'auteur et n'intégrant pas un dispositif de contrôle et de traçage de l'usage privé (mesure technique). Cet amendement est signé par Vivendi Universal à l'origine, et à ensuite été retravaillé par la Commission Sirinelli (oui, la même que juste au-dessus) du Conseil Supérieur de la Propriété Litteraire et Artistique. Zdnet en parlait déjà il y a quelques jours. Il est intéressant de noter que la majorité des protocoles et techniques d'internet (le mail, le web, le chat, ssh, telnet, ftp...) sont susceptibles d'être concernés puisque permettant la diffusion d'informations ;
  • l'obligation d'inclure des mesures techniques aux diffuseurs radios ;

[via Buxy rêve tout haut et DLFP ici et ]

Je rajouterais que, comme d'habitude, on veut faire passer cette loi discrètement (comme ça a été le cas pour la loi Informatique et Libertés cet été) puisque le projet de loi devrait être proposé à l'Assemblée Nationale le 22 et 23 juin... au moment ou, à mon avis, l'hémicycle est clairsemé, et les français (déjà peu conscients des dangers) tout à la "boulimie consumériste" de Noël.

Il est également intéressant de noter que en grande majorité, les utilisateurs jugent assez mal les sites de vente de musique en ligne, et on retrouve parmi les critiques le problème justement des DRM (cf wikipedia).

L'essai de Richard Stallman (père des logiciels libres, créateur de la Free Software Foundation et du projet GNU) "Le Droit de Lire" semble malheureusement être de plus en plus proche de notre future réalité.

update : ce problème semble ne concerner que les méchants pirates qui volent de la musique ou des films sur internet... ah c'est mal ! mais en fait, pas du tout, le projet de loi est tellement vaste que ses implications sont énormes, et que l'accès de tous à la culture et au savoir est menacé. Il suffit de voir la réaction des associations de bibliothécaires, de documentalistes... Vous trouverez leur pétition contre la loi ici.

Notes

[1] c'est d'ailleurs pour ça que sur Debian, Ubuntu ou n'importe quelle distribution Linux non commerciale, vous ne pouvez par défaut lire des DVD vidéos après l'installation.

[2] pour ne pas dire que le Ministère de la Culture est noyauté par les majors...

samedi, octobre 1 2005

Godspeed You Black Emperor! live

Sur le site de Internet Archive (dont le but est de faire une bibliothèque du web), vous pouvez trouver une section appelée Live Music Archive regroupant des enregistrements live d'artiste.
On y trouve notamment ceux de Godspeed You Black Emperor! : GYBE! sur archive.org. Si on peut se demander pourquoi et comment ça se fait qu'on puisse télécharger légalement [1] et gratuitement ces shows, il suffit de consulter la note ou l'on peut y lire que non seulement GYBE!/Constellation Records autorise les enregistrements de ses concerts, mais qu'ils autorisent également leur diffusion tant qu'il n'y a pas vente.
Je n'ai pas regardé pour d'autres artistes ce qu'il en est, mais au moins pour eux, c'est clair. Alors... profitez/ons-en !

Notes

[1] rien à voir avec le slogan "Téléchargez-moi légalement" que l'on voit maintenant sur les pubs TV de "stars" et qui en fait, fait la promotion des sites de ventes de musique en ligne qui vous prenne pour des cons (cf par ex. le point 5 du manifeste des audionautes)

jeudi, août 18 2005

les formats ouverts

Bon, je sais déjà qu'avec un titre comme celui, les non-informaticiens qui trainent par là vont se dire "oulala... c'est reparti avec le charabia informatique... passons à autre chose..." et les autres "le revoilà parti avec ses délires/conneries de logiciels libres, de standards, de brevets,... !" (j'exagère à peine...;-), mais malheureusement pour les uns et pour les autres, le sujet n'est pas aussi simple, ne concerne pas que les linuxiens comme moi ni même que les informaticiens, mais tout le monde dans notre vie de tous les jours !... alors, ne zappez pas !;-)

Le site formats-ouverts.org propose justement une introduction à ce problème avec un article intitulé prisonnier d'une capsule, en soulignant l'analogie des formats informatiques avec des formats de tous les jours comme la capsule de café dans la nouvelle machine à café super-trop-géniale-mais-qui-me-coute-bonbon.
En fait, le site formats-ouverts.org a ouvert une catégorie Premiers Pas proposant des exemples de la vie de tous les jours pour illustrer le problème des formats informatiques ouverts. Vous y trouverez donc la suite de cette aventure de café intitulée prisonnier d'une capsule : un nouveau cas ou bien l'exemple assez frappant des voitures modernes, tellement électronisées que plus personne (même le beau-frère amateur de mécanique ou le mécano du coin) à part le constructeur ne peut réparer : c'est ici (1).

Sur ce site, on trouve également un article sur le prochain Windows : Microsoft Vista (2) qui se permettrait, dans toute sa splendeur microsoftienne et afin de tenir encore plus le marché, et surtout les utilisateurs finaux (vous et moi... enfin, surtout vous !), d'ignorer délibérement deux standards du marché (OpenGL d'opengl.org pour le graphisme 3D et le PDF d'Adobe pour les fichiers) en espérant imposer les siens (Direct3D et Metro respectivement).
On trouve également un article intitulé Vous devez utiliser un écran agréé pour voir ce film ! nous expliquant que bientôt, grâce à la magie DRM et TCPA (cf cette page pour un aperçu des dangers) il vous sera impossible de regarder un film si votre écran n'est pas agréé... bien entendu, ceci s'étend à votre carte son, vos haut-parleurs et tout le tintouim....

Bon, vous pouvez continuer à croire que tout ceci c'est du brainstorming d'informaticien parano anti-microsoft, mais malheureusement, ça fait déjà plusieurs années que j'en parle (offline) de TCPA/Palladium et j'ai l'impression que ça se précise de plus en plus, et les dispositifs anti-copie (de CD, de DVD, de HD-DVD, de Blu-Ray, etc.) se généralisent et avant qu'on s'en soit rendu compte, on sera tous prisonniers... dans une prison dorée peut-être, mais prisonniers quand même.

eric, prophète que personne n'écoute... comme tout bon prophète ;-)

(1) et ça fout en l'air l'analogie très utilisée entre logiciel libre et mécanique automobile... heureusement, il reste encore la recette de cuisine.
(2) Hasta la vista !!! ;-) oui, je sais elle est facile...

samedi, juillet 23 2005

un monde de droit

Il semblerait bien que le monde de droit dans lequel on vit conduise à certaines dérives bien étranges. On en arrive donc à interdire à certaines personnes de lire un livre qu'elles ont achetées... incroyable, non ? En l'occurence, je parle des gens qui ont acheté le dernier Harry Potter avant sa sortie (à cause d'une erreur du magasin) et qui sont obligées d'attendre la sortie officielle pour avoir le droit de le lire...
Interdiction de lire Harry Potter (Mad's blog)

ps : ça me fait malheureusement également penser à ces nouveaux abonnements musicaux qu'on essaye de nous vendre, et avec lesquels on pourra écouter la musique que l'on télécharge que le temps qu'on paye, ensuite, c'est fini !
plus d'infos : Musique en ligne: Real Networks complète son offre par abonnement (Zdnet) ou Musique en ligne: Napster se lance dans la location (Zdnet)
pps : l'Abbé Pierre a également son blog... j'hallucine !