Depuis que j'utilise Linux, j'ai toujours utilisé XMMS (cf wikipedia pour une présentation) comme lecteur audio. C'est un lecteur de base qui permet simplement de charger des fichiers ou des répertoires. Il est simple, pas spécialement joli ni évolué mais il marche : je n'ai jamais eu aucun problème avec. Il reconnaît bien sûr plein de formats audio (les mp3 bien entendu, les ogg vorbis fort heureusement, mais également flac, mpc, etc.) et possède un plugin pour audioscrobbler/last.fm indispensable.

J'avais, il y a quelque temps[1] également essayé rhythmbox, un player plus évolué pour l'environnement Gnome. Ce lecteur est inspiré de iTunes, le lecteur de Apple, et plus qu'un lecteur c'est un jukebox musical. En effet, il gère une bibliothèque, c'est-à-dire un ensemble de répertoires contenant vos fichiers musicaux, et organise ceux-ci en fonction des 'tags' inclus dans les fichiers, par artiste, genre, albums, etc. Cela permet de s'abstraire de l'emplacement physique des fichiers et de ne s'intéresser qu'à leur contenu.
Ma collection de fichiers mp3, ogg... étant assez désorganisée et souvent en mouvement, j'avais laissé tomber et était revenu vers XMMS en attendant un hypothétique rangement et 'taggage' de mes fichiers.

Ma bibliothèque n'étant toujours pas complètement tagguée ni complètement rangée, vu que toujours en mouvement, j'ai néanmoins décidé de la gérer de façon un peu plus pratique, et j'ai donc (re)lâché XMMS pour un lecteur-jukebox, mais cette fois-ci j'ai choisi AmaroK qui fait partie de l'environnement KDE, malgré le fait que j'utilise Gnome, et est un peu plus puissant que rhythmbox. Et j'avoue que ce que j'ai découvert me plait énormément.
Amarok a une interface agréable, des fonctionnalités très pratiques, dont une gestion avancée des playlists, le support de audioscrobbler, la génération de statistiques d'écoute, la possibilité de tagguer ses morceaux grâce à musicbrainz, la possibilité de télécharger les pochettes des albums et même de voir les paroles des chansons... et même la possibilité d'étendre ces fonctionnalités avec des scripts.
En clair, il m'a conquis, me permet de voir le bordel que c'est dans ma collection (et va donc me permettre d'y mettre de l'ordre) et de réécouter des albums abandonnés au fin fond de mes disques durs.

Notes

[1] probablement lors du passage de Gnome 1.4 à Gnome 2