traite d'atheologie
Il y a quelques mois (juillet exactement), j'ai acheté ce livre, sans trop savoir exactement ce que c'était : j'avais du en entendre parler, et je connaissais l'auteur (Michel Onfray [1] a également écrit Antimanuel de Philosophie dont j'ai entendu beaucoup de bien), mais je n'étais pas sur de ce que j'allais y trouver. En fait, je l'ai dévoré, et l'ai adoré ! (c'était il y a déjà plusieurs semaines...)

Bien évidemment, Michel Onfray y parle de religion, et plus particulièrement de l'athéisme, et du fait d'être athée dans notre société actuelle. Alors, si vous avez aimé le quizz religieux évoqué dans ce billet, et que vous ayez obtenu ou non le même résultat, n'hésitez pas et précipitez vous dans une bonne librairie !

Le livre commence par une analyse des mots qui caractérisent l'athéisme, de leur signification, de leur création, et du sens qu'on a voulu leur donner (les majorités des mots étant des mots à consonnance négative...). Cette première partie est la plus "philosophique" du livre, et la plus rébarbative : je vous préviens ! Ensuite, l'auteur décortique les trois religions monothéistes dominantes, s'intéressant à leur création, leurs croyances et leurs... mensonges/tromperies...

Je recopie ici la note que l'on trouve en 4ème de couverture afin que vous ayez un peu plus d'informations sur le contenu et l'esprit de ce livre. Celle-ci donne peut-être une impression un peu forte et violente du contenu de l'oeuvre, mais en fait les religions et leur histoire ne le sont-elles pas ?

"Les trois monothéismes, animés par une même pulsion de mort généalogique, partagent une série de mépris identiques : haine de la raison et de l'intelligence ; haine de la liberté ; haine de tous les livres au nom d'un seul ; haine de la vie ; haine de la sexualité, des femmes et du plaisir ; haine du féminin ; haine des corps, des désirs, des pulsions. En lieu de place de tout cela, judaïsme, christianisme et islam défendent : la foi et la croyance, l'obéissance et la soumission, le goût de la mort et la passion de l'au-delà, l'ange asexué et la chasteté, la virginité et la fidélité monogamique, l'épouse et la mère, l'âme et l'esprit. Autant dire la vie crucifiée et le néant célébré..." M.O.

En philosophie, il y eut jadis une époque "Mort de Dieu". La nôtre, ajoute Michel Onfray, serait plutôt celle de son retour. D'ou l'urgence, selon lui, d'un athéisme argumenté, construit, solide et militant.

Traité d'athéologie
"Michel Onfray"
"2005"
"ISBN : 2246648017"

Notes

[1] cf son site et wikipedia