Le futur de l'informatique sera peut-être le "bureau virtuel", accessible à distance de n'importe quel ordinateur connecté à Internet, et qui vous permettrait, de n'importe ou sur Terre (voire plus loin...) de retrouver automatiquement vos e-mails, vos documents, votre agenda, vos contacts, etc.

C'est d'ailleurs probablement ce que veut faire Google, et ainsi se poser en concurrent direct de Microsoft (Windows, ainsi que ses applications phares, devenant, alors parfaitement surperflus !). On se sait pas encore quel forme prendra ce bureau virtuel "à la" Google, mais petit à petit les composants apparaissent : le moteur de recherche bien sur, mais également les mails (encore en version bêta), le lecteur RSS, la page personnalisée, la bibliothèque en ligne, le calendrier peut-être bientôt (cf google addiction), et pourquoi pas une suite bureautique accessible en ligne (cf presence-pc, 01net.com, internetnews.com, ou news.com, ainsi que webpronews.com, avec un avis contraire).[1]

Ou peut-être que ce sera tout simplement un bureau comme celui de votre ordinateur actuel, avec toutes les applications dont vous disposez, et de l'espace pour y stocker vos documents. C'est ce que propose d'essayer cosmopod.com qui vous propose de tester un bureau KDE à distance. Il vous suffit alors d'avoir un client NoMachine (disponible pour Windows, Linux, MacOS X et Solaris) pour y accéder.
Je me suis créé un compte, et j'ai testé cet outil. Les premières connexions ont été très très lentes (il y a quelques jours) mais depuis, ça s'est énormément amélioré, et le bureau virtuel devient alors parfaitement utilisable. A essayer donc.

Concernant NoMachine, c'est un entreprise récente qui a développé un protocole appelé NX qui propose un accès simple, et peu gourmand en bande passante, à un serveur X Unix ou Linux. Il permet également (dans la version Server Entreprise) d'unifier l'accès aux applications Unix/Linux, Windows et MacOS X, et peut servir de passerelle/proxy vers Windows Terminal Server et VNC Server.
Le coeur de la technologie de NoMachine est sous licence GPL, et il existe donc une alternative libre aux clients et serveurs NoMachine : Freenx (cf freshmeat.net).

via dot.kde.org & Linux and Open Source Blog

ps : je devrais peut-être me pencher un peu plus sur NX, et mettre en place un serveur qui me permettrait d'accéder à distance de manière confortable à mon ordinateur personnel.

Notes

[1] Pour plus d'infos sur les outils proposés par Google, allez voir wikipedia ici et ou Google Guide. Pour avoir une idée de ce que nous prépare (peut-être) Google, voyez ceci et cela.