En effet, il semblerait que de nombreuses imprimantes laser cachent de l'information (comme le numéro de série de l'imprimante, et la date et l'heure) sur les pages que vous imprimez. Ceci semble venir d'un accord avec les services secrets américains et concerne de nombreuses imprimantes.
Heureusement, l'EFF (Electronic Frontier Foundation, cf wikipedia), association à but non lucratif américaine dont le but est de défendre les libertés civiles à l'ère de l'informatique, s'est penchée sur le problème et a craqué le code du Xerox DocuColor, offrant ainsi la possibilité à tout le monde (et pas seulement les services secrets) de lire ces informations. Le code est disponible, et sous licence GPL, bien évidemment.

via le blog de Uwe Hermann d'abord, et celui de Raphaël Hertzog ensuite.